Aujourd’hui on va vous parler d’une experte en secrets de mode pour filles, elle s’appelle Anna Venere et elle est une Body Shape Consultant, c’est-à-dire une conseillère qui s’occupe d’enseigner aux femmes comment s’habiller selon la forme de leur corps. Anna Venere est italienne et elle habite à Gênes.

venere
Anna Venere.

 

 

 

 

Travailler comme Body Shape Consultant.

1) Est-ce que tu peux nous expliquer en ce qui consiste le métier de Body Shape Consultant ?

« Une Body Shape Consultant est quelqu’un qui apprend aux autres comment s’habiller selon la forme de son corps. Ce n’est pas tout simplement une conseillère de mode, c’est aussi une guide vers un parcours de changement de look qui vise à déterminer celui qui est le plus adapté au quotidien de chaque personne. »

2)Tu donnes des cours, combien coûtent-ils ? Combien de temps durent-ils ?

« Chaque cous coûte 50 euros par personne et la durée est de 4 à 5 heures ».

3)Où est-ce que tu déroules tes cours ?

« Je fais plusieurs cours à Gênes, et aussi dans des autres villes comme Milan, Turin, Vénice, bientôt Bologne aussi. Le mois dernier j’ai fait un cours à Genève, avec une traductrice qui parlait en français ».

4)Qu’est-ce-que tu enseignes pendant tes cours?

« Mes séances s’adressent seulement à un public féminin, parce qu’il s’agit d’un moment où on peut se confronter avec nous-mêmes et on peut en sortir plus fortes, avec une meilleure confiance en soi à l’égard de vrais instruments  en mains. Pendant mes cours, j’apprends principalement aux filles à reconnaître leur propres qualités et à les valoriser au mieux. On parle de vêtements mais aussi d’estime de soi. »

5) Combien de personnes suivent tes cours?

« Ça dépend. Le nombre de participants maximum pour chaque leçon est de 50 personnes. Pendant les séances on fait même plusieurs jeux pour lesquels j’ai besoin de dédier beaucoup de temps pour chaque fille. Dans les plus grandes villes on atteint les 50 personnes, mais pour les petits cours je reçois environ 10 personnes. »

6) Ta passion pour la mode est devenu ton vrai métier, qu’est ce qui t’a donné la possibilité de le faire ?

«  Je pense que j’ai réalisé tout ça grâce à ma forte créativité. J’ai inventé un rôle et j’ai partagé mes connaissances. En mérite à tout ça, j’ai rejoint beaucoup de personnes et j’ai compris de quoi elles avaient besoin et comment je pouvais les aider. J’ai persévéré et après j’ai créé un vrai boulot. »

7) Est-ce que tu arrives à gagner ta vie en faisant la Body Shape Consultant?

« Pour le moment c’est un emploi à temps partiel. Mais mon travail s’est très bien passé en 2015. Je pense qu’en 2016 ça pourrait devenir un travail à temps plein ».

8) Quand est-ce-que tu as commencé à faire ce travail?

« J’ai commencé à donner les cours il y a 3 ans, mais je faisais des rencontres pour donner  mes conseils déjà avant. Mes séances sont devenues plus complètes et mieux organisées seulement depuis un an.  J’ai commencé à effectuer des consultations par mail et grâce à internet je peux rejoindre mes lectrices de tout le territoire italien ».

9) Comment est née ta passion pour devenir Body Shape Consultant ?

 «  En réalité ma vraie passion ce n’est pas la mode en soi, mais ce sont les difficultés liées à ‘comment s’habiller’ : qu’est-ce que je me mets ? Même moi, quand j’étais plus jeune j’ai eu des difficultés de ce type. Quand s’est manifesté ma première ‘forme à poire’, je n’avais pas les ressources nécessaires pour apprendre à reconnaitre quels sont les articles qui s’harmonisent mieux avec la forme de mon corps. C’est pour ce motif que j’ai commencé à créer les ressources nécessaires pour aider les filles qui ont des difficultés à s’habiller et à partager mes connaissances. »

sans-titre
La forme à poire.

 

10) Tu as une licence en ingénierie civile, pourquoi alors as-tu décidé de travailler dans la mode ?

«  Un seul mot : la crise économique. Le secteur des constructions est un des domaines le plus en crise et à cause de cela je déroulais des travaux qui me permettaient d’avoir beaucoup d’heures disponibles. J’ai dédié ce temps à ma passion et depuis que j’ai constaté que c’est devenu un vrai travail, j’ai persévéré encore plus ».

Le Blog

11) Comment s’appelle ton blog?

« Mon site s’appelle’ La moda per principianti,’  , la mode pour les débutants, parce qu’il s’adresse à ceux qui, comme moi quand j’ai commencé à écrire, ne travaillent pas dans le domaine de la mode. Il y a des filles qui ne cultivent même pas de passion pour la mode mais qui désirent s’habiller bien et comprendre quels sont les vêtements faits pour elles. »

12) Pourquoi as-tu décidé d’écrire un blog ?

« J’avais envie de partager les connaissances que j’ai acquises pendant des années d’erreurs et de mauvais achats. Je voulais dévoiler les secrets que gardent parcimonieusement les experts. Mon but était aussi de combattre la mauvaise opinion qu’a la plupart des femmes, c’est-à-dire la conviction d’être le problème. Quand un article ne nous va pas bien, c’est nous le problème et pas le vêtement».

13) Combien sont les lectrices de ton blog?

« Environ 110.000 par mois ».

14) Quel ‘est le message que tu veux transmettre aux femmes à travers ton blog?

«  Je voudrais que chaque femme se sente à l’aise avec elle-même, s’aime et s’accepte comme elle est réellement en augmentant son estime de soi. »

15) Ton blog explique comment mieux s’habiller selon la forme de son corps, est-ce que tu peux nous expliquer quelles sont tes théories sur les différents formes de physique ?  Combien de formes existent?

forme-corpo- moda principianti
Les 5 formes de corps selon Anna Venere.

 

« Il existe plusieurs théories sur les formes du corps. Trinny and Susannah, de fameux maitres spirituels anglaises,  par exemple énumèrent 12 formes de physique différentes. Moi j’ai choisi seulement 5 formes de corps, mais j’ai inventé des variations pour chacune, pour me rapprocher au mieux du vrai corps des femmes. Il est important d’accepter que la forme du corps ne peut pas changer, elle est due à la génétique, et elle dépend de la charpente de chaque personne. Il est donc clair que les filles qui ont des flancs larges et un petit buste, même si elles sont maigres et toniques, seront toujours disproportionnées. Cela nous apprend que notre forme physique n’est pas une faute, mais une question de génétique, comme le fait d’avoir les yeux clairs ou foncés, les cheveux lisses ou frisés etc. Cette théorie aide chaque femme à se libérer du sens de faute et annule la possibilité de se transformer avec des régimes absurdes ».

16) Est-ce que tu peux nous expliquer comment on fait pour comprendre quelle est la forme de notre corps ?

« C’est très compliqué, parce que la plupart des femmes ne se voient pas comme elles sont réellement. Premièrement, il faut se demander si on est disproportionnées, si on a des vrais bonds de taille entre le thorax et les flancs. Il faut aussi comprendre quelles sont les zones de notre corps qui tendent à grossir plus vite. Mesurer ses propres formes c’est souvent inutile et fallacieux ».

17) Dans la page de présentation de ton site, il y a écrit que « aujourd’hui le fait de ne pas être maigre,  est presque interdit par la loi » et que c’est grâce à la Venere de Botticelli que tu as appris à aimer ton corps. Qu’est-ce que tu voudrais dire, à propos de ça, aux filles qui n’acceptent pas leur physique ?

«  Le problème de fond est le suivant : le gras est démonisé, quand on ne voit pas les os ou les côtes, même si on porte objectivement une taille moyenne. Les gens qui ne sont pas maigres sont étiquetés comme des fainéants qui n’ont pas de force de volonté. Mais il n’est pas obligatoire qu’une femme qui a une vie frénétique soit aussi belle, maigre et parfaite. Elles ne doivent pas s’imposer d’être esthétiquement au top. Depuis qu’on est enfants, la société nous met la pression, même à travers la télévision qui transmet des contenus qui nous disent que même si on a un bon travail, une belle famille et qu’on est heureuses et saines, si on n’est pas belles et maigres on est des ratées. Il s’agit d’un mauvais message et il représente une grande perte de temps ».

18) As-tu déjà pensé à créer une version anglaise de ton site, pour transmette tes théories même à l’étranger ?

«  Oui, j’aimerais bien. Mais je ne connais pas assez bien l’anglais pour pouvoir le faire. Même si j’essayais de le faire avec un traducteur, j’aurais peur de perdre le traitement soigneux que j’apporte au choix des mots pour exprimer des concepts délicats comme acceptation et estime de soi ».

Le livre.

19) Tu as écrit aussi un livre, comment s’appelle-t-il ?

«  Mon livre s’appelle ‘Cosa mi metto’ ? Piccolo manuale di moda per principianti’. Qu’est-ce que je me mets? Petit manuel de mode pour les débutants, édité Astrea à Novembre 2013 ».

20) Est-ce que tu peux nous dire de quoi il  parle?

«  Il s’agit d’un manuel qui contient le cœur de mon blog, il enseigne à comprendre quels sont les vêtements qui nous vont mieux selon notre forme de corps. Il nous apprend à assembler les couleurs et à découvrir quel piège se cache derrière chaque article. Tout cela est corrélé aux magnifiques dessins de Damiano Groppi ».

21) Combien de copies as-tu vendu ? 

«  Cela est un secret que mon éditeur garde avec jalousie. Je sais que  la vente s’est très bien passée et que après 2 ans, mon livre est encore en librairie ».

22) Où est-ce qu’on peut acheter ton livre?

«  Vous pouvez le trouver dans les librairies italiennes comme la Feltrinelli et aussi sur Amazon ».

 

 

Publicités